DSMDE
Divorce/Sépararion: mode d'emploi de l'assignation en divorce.
Tout savoir sur l’assignation en divorce : déroulement, réception et implications, divorce devant le tribunal compétent.

En France, la fin d’une union, qu’il s’agisse d’un divorce ou d’une rupture de PACS, entraîne souvent des conséquences financières importantes pour les parties concernées. L’aide juridictionnelle est un dispositif proposé par l’État afin d’aider les personnes aux ressources insuffisantes à faire face aux frais liés à une procédure judiciaire. Dans cet article, nous allons examiner l’aide juridictionnelle en matière de divorce et de rupture de PACS : son fonctionnement, ses bénéficiaires potentiels et les alternatives disponibles si vous n’êtes pas éligible.

Aide juridictionnelle : définition et utilité dans le cadre d’un divorce ou d’une rupture de PACS

L’aide juridictionnelle est une prise en charge totale ou partielle des frais de justice par l’État pour les personnes ne disposant pas de ressources suffisantes pour assurer les dépenses occasionnées par une procédure judiciaire. Elle peut couvrir aussi bien les honoraires d’avocat que les frais d’expertise, d’huissier ou encore d’enquête sociale.

En matière de divorce ou de rupture de PACS, l’aide juridictionnelle intervient principalement pour aider les personnes confrontées à des difficultés financières à engager une procédure sans avoir à supporter seules l’intégralité des coûts associés. On parle ici notamment des frais d’avocat, qui représentent souvent une part importante du budget consacré à un divorce ou à une rupture de PACS.

Fonctionnement de l’aide juridictionnelle en cas de divorce ou de rupture de PACS

Pour bénéficier de l’aide juridictionnelle en cas de divorce ou de rupture de PACS, il faut en faire la demande auprès du tribunal compétent. Cette procédure s’effectue généralement avant le début de l’action en justice, mais elle peut également être engagée en cours de procédure si les conditions d’éligibilité sont réunies.

Les étapes de la demande d’aide juridictionnelle

  1. Remplir un formulaire de demande : Ce document est disponible en ligne ou auprès du service des greffes du tribunal. Il doit être rempli minutieusement et accompagné des pièces justificatives demandées (avis d’imposition, justificatifs de revenus, etc.).
  2. Déposer la demande : Une fois le dossier constitué, il doit être déposé auprès du bureau d’aide juridictionnelle du tribunal compétent pour la procédure de divorce ou de rupture de PACS.
  3. Examen de la demande : Le bureau d’aide juridictionnelle va alors étudier le dossier afin de vérifier que les conditions d’éligibilité sont remplies. Cette étape peut prendre plusieurs semaines.
  4. Notification de la décision : Si la demande est acceptée, une notification écrite est adressée au demandeur, qui doit ensuite rechercher un avocat acceptant de travailler dans le cadre de l’aide juridictionnelle.

Conditions d’éligibilité à l’aide juridictionnelle en cas de divorce ou de rupture de PACS

Les conditions d’éligibilité à l’aide juridictionnelle en matière de divorce ou de rupture de PACS dépendent principalement des ressources du demandeur et de la situation familiale. Voici les critères à prendre en compte pour savoir si vous pouvez bénéficier de ce dispositif :

  • Les ressources : Le montant des revenus pris en compte est celui de l’année civile précédant la demande et doit être inférieur à un plafond fixé chaque année (par exemple, pour 2021, ce plafond s’établit à 1 031 euros mensuels pour une personne seule).
  • La situation familiale : Le nombre de personnes à charge ainsi que le statut marital peuvent influer sur le plafond de ressources applicable.
  • Le bien-fondé de la demande : L’aide juridictionnelle peut être refusée si la procédure n’est pas jugée sérieuse ou justifiée.

Il est important de noter que si l’un des époux consorts ne remplit pas les conditions pour obtenir l’aide juridictionnelle, il ne pourra alors pas se prévaloir de l’avantage obtenu par son conjoint, même si la demande porte sur des coûts communs.

Alternatives à l’aide juridictionnelle en cas de divorce ou de rupture de PACS

Si vous ne remplissez pas les conditions pour bénéficier de l’aide juridictionnelle, plusieurs alternatives peuvent être envisagées afin de réduire vos frais de procédure :

  • Négocier avec votre avocat : Certains avocats acceptent de travailler à des tarifs réduits en fonction des ressources de leurs clients et de la complexité du dossier.
  • Faire appel à une association : Plusieurs associations proposent un soutien juridique et des conseils gratuits en matière de divorce et de rupture de PACS. Elles peuvent également vous aider à trouver un avocat à moindre coût.
  • La médiation familiale : Si les deux parties sont d’accord, elles peuvent recourir à un médiateur familial pour parvenir à un accord sans passer par le tribunal et réduire ainsi les coûts liés à la procédure (comme les honoraires d’avocat).

En conclusion, si vous êtes confronté à une situation de divorce ou de rupture de PACS et que vos ressources sont limitées, l’aide juridictionnelle peut constituer une possibilité intéressante pour assumer les frais de justice qui en découlent. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre entourage ou d’organismes spécialisés pour connaître vos droits et les démarches à effectuer en la matière.